Primaire

Conditions d’accès à la section 6 -9 ans
(Cycle 2 CP-CE1)

L’accès à la section 6-9 ans est exclusivement réservé aux enfants issus de la section maternelle.

Les enfants scolarisés dès 2 – 3 ans, effectuant le cycle complet  3-6 ans,  ont généralement  acquis les fondamentaux de la lecture et des mathématiques. Aussi, le niveau équivalent au « CP » traditionnel est transparent. Les enfants de 6 ans, en tant que « lecteurs et compteurs », manipulent le dictionnaire, les livres et encyclopédies avec autant d’aisance que les additions, soustractions, multiplications et autres divisions !

Le travail fourni à la maternelle leur donne les outils d’organisation, de réflexion, de compréhension et d’analyse.

Dès l’année de leurs 6 ans, les enfants apprivoisent la grammaire française dans toute sa complexité et la résolution de problèmes arithmétiques par un travail alternant l’autonomie et le collectif. Les « leçons » d’Histoire et de sciences s’organisent en fonction de l’intérêt de l’enfant-lecteur, qui est acteur de ses apprentissages : il cherche et trie les informations dans les livres et autres documents, il en décode les grandes idées et les organise ensuite, avec l’aide de plus grands et/ou de l’adulte (exposés, recherche personnelle, vidéos, audios..).

La dictée hebdomadaire, non préparée et auto-corrigée à l’aide du dictionnaire et supports de référence, est un bon exercice pour vérifier la compréhension et l’acquisition de notions précédemment étudiées.

Au quotidien, leçons et exercices de grammaire, conjugaison, vocabulaire, orthographe ; résolutions de problèmes mathématiques par la compréhension des mécanismes « opérations ».

Une fiche hebdomadaire de travail (distribuée le lundi matin) permet à l’enfant d’organiser son travail, hors leçons journalières collectives de français et mathématiques.

L’enfant en autonomie est responsabilisé, son travail auto-évalué et discuté avec la classe et l’éducateur. Sa curiosité s’éveille, ses questions trouvent réponse. Le travail d’équipe favorise les échanges d’idées et la compréhension de sujets complexes étudiés par les plus grands.

Les difficultés rencontrées offrent à l’enfant la possibilité de parfaire ses acquisitions sans mise en échec ni notation, en insistant sur la compréhension de ses erreurs.

L’éducateur et l’enfant évaluent ensuite le travail accompli dans la semaine et déterminent ensemble les leçons et exercices à revoir dans le plan hebdomadaire de la semaine suivante.

IMPORTANT :

  •    Au sein de notre école, pas d’apprentissage « par cœur » ne mettant en place qu’une mémoire à court terme, le plus souvent sans compréhension.
  • Nous favorisons la réflexion et l’accès à la connaissance à long terme par un travail personnel de recherche, d’analyse et d’expériences.
  • – Pas de devoirs quotidiens, uniquement les leçons à revoir avec les exercices pour entrainement (notamment le mardi et week-end).
  • – Pas de notes. L’enfant est satisfait ou non de son travail et décide avec l’adulte si son travail mérite d’être approfondi ou refait (auto évaluation, autonomie et responsabilisation).
  •  L’écriture cursive est un exercice difficile selon la maturité de l’enfant. Rien ne sert de faire des lignes d’écriture…

Les parents qui souhaitent continuer la scolarité de leur enfant en primaire doivent comprendre l’intérêt de cette pédagogie pour leur enfant et respecter par là même le cycle complet 6-9 ans. En aucun cas, nous nous plierons à la volonté des parents de suivre une méthode d’ apprentissage traditionnelle.

C’est pour cela qu’une décision commune école/famille est prise après le cycle 3-6 ans, afin de déterminer si les fondations travaillées en maternelle peuvent être approfondies en primaire en corrélation avec les familles.

Travail régulier, curiosité d’apprendre, confiance en soi et estime de soi sont garants d’une bonne scolarité en collège.